Toyota Électrique

Lors de sa présence au salon de l’automobile de Genève, le fabricant japonais Toyota a confirmé qu’il commencera à vendre des voitures électriques en Europe à partir de 2021, donnant ainsi le pistolet de départ à son programme électrique tardif mais important.

Depuis le fabricant japonais a confirmé que le premier pari sera un crossover, en prenant soin de la tendance qui frappe le plus fort dans le vieux continent, mais sans prendre un oeil à d’autres secteurs potentiellement «électrifiants» tels que les modèles industriels.

Plus d’info sur Toyota Électrique

Comme nous le savons, jusqu’à présent Toyota a été l’un des rares grands fabricants qui a refusé de vendre des voitures électriques.

Si vous avez eu un escarceo avec des prototypes, mais votre pari commercial a porté sur les hybrides et les hybrides plug-in. Quelque chose qu’ils indiquent a à voir avec la faible rentabilité comme la principale raison. Et les hybrides continuent d’augmenter leurs ventes dans la gamme Toyota, et pour ce 2019 occupera 50% de leurs ventes, un an avant le calendrier, et atteindre 60% en 2021.

Depuis Toyota a indiqué que le prix de son premier modèle sera un peu élevé, donc parier sur un segment comme le SUV qui permettent un peu plus de souplesse.

Dans le même temps, ils ont indiqué que l’engagement des industriels électriques se fera sentir en raison des restrictions croissantes imposées à l’accès des modèles de moteurs à combustion dans les villes européennes.

Une proposition qui est très probablement le résultat de la collaboration de la Toyota elle-même avec le groupe Français PSA, en charge de la fourniture des fourgonnettes de taille moyenne aujourd’hui aux japonais.

TOYOTA C-HR

Toyota C-HR Électrique
Toyota C-HR Électrique – Photo by

Pour le moment, il n’a pas été confirmé quelle plate-forme ou quel modèle sera sélectionné, mais tout indique que le favori principal est le Toyota C-HR. Un modèle qui commencera ses ventes cette année en Chine, et qui a tous les bulletins d’être le premier électrique de Toyota en Europe. Un crossover compact, 4,35 mètres de long, qui se distingue par son design audacieux.

Que si, selon Matt Harrison, chef des ventes et du marketing pour Toyota en Europe, les prix de l’électricité ont encore un long chemin pour aller au niveau des modèles de moteurs à combustion sans aide publique. Donc, à cet égard, nous ne devrions pas nous attendre à de grands miracles.

Une gamme d’électricité qui répond davantage aux besoins de conformité aux normes d’émission des différents marchés plutôt qu’à la conviction de ses dirigeants.

Quelque chose qui se traduit par un pari très indécis. Cela est confirmé par les déclarations du gérant de Toyota en Europe, qui a déclaré que:

« ce que nos clients veulent et ce qu’ils sont disposés à payer détermine la rapidité à laquelle nous devons mettre en œuvre ce genre de solution. C’est pourquoi nous croyons que les hybrides sont une meilleure solution à court terme pour la plupart des clients ».

Avantages et inconvénients d’une Toyota électrique

, même si elles sont des voitures d’occasion.

C’est pourquoi, malgré le montage des moteurs à essence, les coûts de carburant sont très bas parce que l’électricité et ses batteries contribuent à le décharger du travail. En outre, ils gardent la puissance intacte et peuvent même accélérer de 0 à 100 dans un temps qui est d’environ 10 secondes et émettent très peu de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Comme principaux inconvénients, on peut dire que la batterie n’a pas une durée de vie très longue et que les réparations et les pièces de rechange sont plus coûteux.